Au Coeur de la Colonie

Adaptation forum d'un univers mediéval fantastique utilisant les règles AD&D1


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'Alifest, fête des peuples sylvestres, le 5ème Mois de 1134

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Maître des Donjons

avatar
Meneur de jeu
Meneur de jeu
Lors des derniers jours du 5ème mois 1134, Qarin la magicienne, Glonaan le ranger, Yvan le Templier, et Nezrekian le guerrier, soit la 7ème phalange Saphir de Zamora se rendent à l'Alifest.

Celle-ci avait lieu dans la Plaine des dragons au nord de l'Auberge du bout du monde et fêtait l'arrivée de l'été. Cette année, une configuration astrale permit aux initiés d'assister à un Soleil noir (éclipse de la lune blanche passant devant le soleil) et une Lune noire (eclispe de la Lune noire passant devant la blanche).

Ils ont le projet d'y rencontrer secrètement un éminent représentant des anciens dirigeants coloniens : le grand prêtre Ornotta de Solinsine. En effet, lors de l'invasion de la Colonie par le Pélerin Noir, les forces libres impériales, submergées par le nombre, se replièrent dans les Archipels au Sud-Ouest du Golfe Nanique.

La phalange de Zamora, exilée aux marches de l'Empire, cherchait ainsi à reprendre contact avec d'éventuels résistants restés sur place, ainsi qu'avec l'ex-gouvernement en exil, dont Gregory Karje, fils de l'Elfe chasseur de dragons, et son frère Grégoire, ermitte déen.

Ils apprennent que les Felagaris, adeptes du nouveau culte noir de la Nature, auxquels certains membre de la phalange ont déjà eu maille à partir, sont parvenus à faire venir à cette célébration des adeptes fraichement convertis de la Province d'Idangarld.

De prestigieux invités, comme des curieux ou des aventuriers, se pressent devant les trois estrades d'honneur :

Torcol le géant et son dragon d'acier, Ingris, grand druide felagaris, Glester Aslan, le nouveau gouverneur de Weitadt, trois sharamakis officiantes, et les représentants des trois nouveaux Ordres constitués pour la protection de la nouvelle colonie du Sombre Royaume :

La Main blanche du Sorcier, rassemblant goblinoïdes, orcs et aventuriers divers, la Horde des Sables, constituée de féroces mercenaires des steppes désertiques septemtrionales, et enfin la plus policée des factions, et organisatrice de l'événement l'Unicorne noir.

Ces ordres ont été créé en vue d'une visite prochaine du pèlerin Noir en la Colonie. Celle des trois qui obtiendra la primauté des grâces auprès du Sinistre Souverain, aura probablement toute latitude pour mener une partie du destin et des affaires de ce nouveau territoire annexé. Ainsi que l'insigne honneur de fournir une nouvelle Garde noire au Pèlerin.

La cérémonie d'ouverture a été rapporté par Aldruin le chroniqueur. Il raconte que...

d'épais voiles noirs recouvraient l'estrade centrale, au centre de laquelle un trône d'ébène brandissait les os jaunis et l'armure de plaques autrefois rutillante d'un squelette immobile, dont le crâne et la machoire béante semblait défié la foule qui venait se presser là, à l'abri du vent glacial qui descendait des montagnes avoisinantes. Deux flammes à la lueure blême s'agitait dans les orbites de ce crâne. Si l'estrade n'avait pas été décorée, ça et là, pour la circonstance de guirlandes de lierre, de fleurs sauvages et d'aubépines, on aurait pu croire qu'on assistait là à 'exhumation d'un tombeau.

Entre deux rumeurs de la foule et les bourrasques du crépuscule naissant, une voix grave, avec ce petit quelque chose de chaleureux qui teinte dans l'accent de chacune des langues du peuple sylvestre, s'invita du fonds de l'estrade qui devint soudain plus éclairée. Des portes flambeaux s'avancèrent au pieds de l'armature de solide bois fraichement coupé qui constituait l'ossature de l'estrade monumentale.

« Je vous vois, je vous ai observé. Depuis mille ans je vous observe. »

La rumeur de l'assistance devint grondement de surprise, et chaos de commentaires.

« Gayan ! Gayan ! » Certains avait déjà reconnu le leader du clan pour lequel ils avaient prêté serment et clamaient son nom.

- « Qui ? Qui parmi vous craint encore la mort ? Qui ? N'est pas encore prêt à affronter le néant ? »

La rumeur devint clameur.

- « L'infidèle ! »

Un individu prêt de l'estrade fut saisi par des goblours en armes et emporté à l'écart. Les portes flambeaux montèrent sur l'estrade, et entourèrent la dépouille squelette. Leurs armes brillaient aux premiers rayons de lune blanche. Comme pour indiquer qu'avec la nuit qui approchait, chacun devait se mettre en garde.

- « Il est Kéolt ! L'un des cinq champions déens qui ont aidé le Pèlerin blanc à bâtir son Empire. Et il est là, parmi nous ! Nous a rejoins dans les bras protecteurs de Gaya notre Terre Mère... »

Un hobbit en gilet de cuir brun, hautes bottes de cavalerie, et pantalon pourpre des cavaliers Kothiens, entra côté jardin.
Il avait les mains croisées dans le dos et ses talons sonnait un pas régulier sur les planches.

- « et sous l'Oeil sévère et impitoyable de Notre Père, le Pèlerin Noir. »

Etait-ce la liche entourée de sa garde ? L'oeil déterminé du hobbit qui s'adressait à la foule ? Ou la combinaison improbable de ces deux tableaux, qui valurent à ce moment un tonnerre d'applaudissements ?

- « La purification est enfin arrivée. C'est le jour du jugement dernier. »

Les sharamakis bondirent un côté de l'estrade et se mirent à danser, entrainées par des musiciens satyres et centaures.
Le petit homme tourna le dos d'une main gantée vers le squelette qui semblait s'illuminer un peu plus à chaque nouvelle parole.

- « C'est pourquoi nous t'avons choisi comme hôte d'honneur à notre deuxième fête du Renouveau : l'Alifest ! »

Il s'inclina devant la liche.

- « Notre Ordre, issu de l'Alliance duidique d'Orient est heureux d'accueillir ses ordres frères, la Main Blanche et la Horde du Désert ! » applaudissements.

- « Ainsi que le Gouverneur Gesler de Weitadt et Torcol le géant. Ordre que je vous présenterais tout à l'heure, car encore nombreux sont ici ceux qui ne nous connaissent pas.

Pour le moment place à la danse, la bombance et la joie ! »

Une dryade lui apporta un bouquet de fleurs. Et il laissa place quelques heures aux artistes.

Quand la Lune noire vint au règne du Ciel il revint témoigner :

«  Je suis Gayan ! Compagnon hobbit du Viourlain, d'entre la forêt de Viour et de Sylvanath, ancien maire de Klingstone. Nous vivions tous en paix : orcs, elfes, hobbits, ogres, gobelins, nains, gnomes, humains et créatures sylvestres. »

Un long silence plana sur l'assistance.

«  Et les colons sont arrivés ! »

«  Ils achetèrent nos terres contre quelques breloques et commencèrent à abattre nos arbres pour ensuite profaner Gaya en la labourant. Certains d'entre nous s'élevèrent contre cette injustice. C'est alors que les premières compagnies de Paladins s'installèrent. Ils parlaient d'Ordre, de Justice, de Bien ! Mais en vérité qu'ont-ils fait !? Contemplez leur oeuvre ! Ils ont semé la discorde entre nos peuples, chassé toujours plus loin dans les montagnes et les forêts ceux qui résistaient à leures coutumes étranges, et finir par réduire en esclavage ceux qui capitulaient en acceptant leur mode de vie impie. Oui, impie ! Car celui qui vit comme le colon, ne voit même plus les chaînes qui l'accablent.

Ils appelèrent ingénieurs nains et orfèvres elfes qui jusqu'alors avaient toujours oeuvré gracieusement pour nous et leur demandèrent d'extraire du ventre de Gaya tout ce qu'elle renfermait de richesses et de minerai.

Des hordes d'aventuriers sans scrupules entrèrent en colonie dans leur sillon, et avec eux vinrent les mercenaires, les coupe-jarrets et les bordels.

Ensuite ils exportèrent nos richesses vers la lointaine Tari, engraissant toujours plus leur noblesse dépravée et le Clergé déen de plus en plus corrompu.

Vous savez ce qu'on raconte aux marches de la passe d'Angorlan ? De quoi se régalent les contes et les évèques sur leurs tables de banquet ? De cuisses de dryades et de fricassées de gobelins.

Heureusement, le Pèlerin Noir, dans sa mansuétude, est venu libérer les anciennes Terres Sauvages. Il nous offre aujourd'hui un régime d'égalité pour tous, où chacun peut aller et venir librement, autant dans les anciennes cités des hommes que dans la Grande Forêt, neutre protecteur de Terre Mère.
Gloire à lui ! Grâce à qui nous vivons aujourd'hui en Paix. Paix profitable et réparatrice, mais paix aujourd'hui menacée ! […] J'ai fait un rêve ! D'autres ici, qui écoutent le ventre de la terre, l'ont fait aussi. Je suis dans une clairière immaculée de lumière d'une de nos sylves sacrées et un unicorne noir vient vers moi.
Il a le regard de jais des êtres forts, et il me parle :
«  Cette corne que j'ai sur le front c'est la lance qui transpercera le coeur des impies. Elle est l'épine qui vengera les peuples sylves. Portes-la en souvenir de moi. »
Et à ce moment la bannière de l'Ordre de l'Unicorne noir descend au dessus de l'estrade en surplomb du trône de la liche.

- «  Vous les enfants de Gaya. Vous êtes l'eau qui va laver le passé de ses impuretés. Dans vos mains vous brandissez les bourgeons vengeurs, les rameaux de la colère de la Sylve !

Et ces rameaux vont devenir les branches de l'Arbre de la Grande fraternité sylvestre, dont les racines étrangleront les fils du Pèlerin Blanc, jusqu'à ce que le dernier d'entre eux ai rendu gorge de sa foi impie. »

Des portes flambeaux aux couleurs de l'Unicorne noir apportent des prisonniers devant l'estrade.

- « Ces vardooziens ont été pris hier à venir souiller nos terres, près de l'auberge du bout du monde. Ils vont réfléchir à leur forfait dans la Sylve du Malheur ! Felagaris ! Pcédez au Grand Rîte.
Le Chasseur qui en rapportera une tête gagnera sa place dans la Garde Noire du Gouverneur, et tout le fourniement.

Que ceux qui veulent continuer à festoyer, sans participer au grand Rîte, s'écartent du Cercle. »

En effet, tandis qu'au fil des heures la foule s'accumulait devant l'estrade, des officiants avaient versé des sacs d'une noire et luisante pour former un cercle immense.

Celui-ci fut la composante principale de l'association de plusieurs sortilèges de masse : illusion, forêt magique, enchevêtrement...

Après plusieurs heures de combats dans un labyrinthe sylvestre la phalange parvint à rendre sa liberté plusieurs des pauvres paysans vardooziens qui avaient été capturés.

Un des enfants de ceux-là se sacrifia pour couvrir leur fuite.

Chronologie d'aventure

1130
- débuts de Qarin la magicienne
- invasion de la Colonie
- premiers contacts des aventuriers avec les felagaris

1131
- Tour du désert (Némédia)
- Vol du reliquaire de Nunephtar à Castel Evangelista

1132
- Empoisonnement de la ville de Cös par un nécromant.
- Profanation du mausaulé des champions déens (Nécropole du Sud d'Idangarld) et disparition de leures dépouilles
- La ville d'Askel (Sud Idangarld) est détruite

Objectifs de missions

- Prendre contact avec Ornotta de Solinsine (1500 XP)
- Désenvouter une liche de champion déen (11 000 XP)
- Démanteler la alliance druidique de la Fellagarigue (20 000 XP)
- Démanteler l'Unicorne noir (100 000 XP)
- Localiser et vaincre le nécromant qui sévit à l'Est d'Evangelista (30 000 XP)
- Retrouver le reliquaire d'Ocren de Nunephtar et le remettre dans sa crypte (5000 XP)
- Trouver le sort niveau 3 de "traque d'artefact" pour Qarin la Magicienne (3000 XP)


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum