Au Coeur de la Colonie

Adaptation forum d'un univers mediéval fantastique utilisant les règles AD&D1


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Chroniques de Xiris

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Chroniques de Xiris le Mer 2 Fév - 6:21

Xiris, la féline

avatar
Porteur de torche
(Chroniques en cours de rédaction)

Apparition :

Vivant au sein de la forêt du Chien, j'ai, de part ma mère, reçu l'héritage des elfes. Depuis ma plus tendre enfance, je fus baigner par les paroles des nombreux prêtres et prêtresses qui parcourent la forêt en quête d'oreilles attentives et d'âmes croyantes.

Je pris l'habitude de parcourir les bois afin d'ouvrir mon âme à ce qui l'entoure, à l'essence de la forêt et aux multiples animaux qui la peuplent. Prenant plaisir à découvrir ceux-ci, je me déplaçait furtivement à travers les arbres pour pouvoir les observer plus longuement. Je rentrais ainsi chez mes parents de la même manière. C'est à partir de cette époque que l'on me surnomma la féline.

Au cours d'une de mes ballades au coeur de la forêt, descendant un vallon, au recoin d'un bosquet plus touffu, je tomba nez à nez avec un lynx. Celui-ci était tout éraflé sur sa patte droite, c'est à peine s'il pouvait se tenir debout. Ses yeux me fixaient intensément. Ne voulant pas le laisser à son propre sort, je m'approchais doucement connaissant l'esprit farouche de ces créatures.

Lors de ma prudente descente, quelle ne fut pas ma surprise que de constater sur les abords des buissons se tenaient là près à jaillir et à en finir avec le lynx de malfaisants gobelins. Mon sang ne fit qu'un tour. Saisissant vivement ma massue en bois sculpté, doux cadeau de mes parents, qui ne quitte jamais ma ceinture, je bondis aux pieds du lynx, face à mes adversaires, prête à en découdre. Suite à mon effet de surprise, les gobelins restèrent interloqués quelques minutes. Minutes que je mis à profit, pour assommer vigoureusement le plus grand d'entre eux. A la vue du sang qui dégoulina le long de ma masse, le reste de la troupe ne tarda pas à faire volt-face puis à partir à la débandade à travers les sous-bois.

Effectivement le hobgobelin abattu, les maraudeurs gobelins ne tiennent pas à subir le même sort, surtout sans chef. Je pris le temps de nettoyer ma massue sur un coin d'herbe fraîche afin de ne pas effrayer le lynx dont je sentais le regard brûlant fixé sur ma nuque dégagée par ma course effrénée. Me retournant précautionneusement, ce fut à mon tour d'être surprise.

Le lynx se tenait debout sans aucune trace de blessures, me jetait un regard amusé et comme un sourire au coin de la gueule. Sa taille augmentait. Il n'y avait aucune raison de s'inquiéter pourtant. C'est alors qu'une voix comme sortie des pénombres de l'ancien monde s'adressa à moi. Penser qu'il s'agissait d'une autre personne que du Dieu Yasto était en soit blasphématoire.



Bonjour Xiris, merci d'avoir sauvé le corps de ce lynx. Je t'avais déjà observé à maintes reprises. Ce que tu as réalisé aujourd'hui est un geste mémorable. Aucun temple n'est dévoué à mon culte dans cette forêt, ce qui me désole ...
Je t'ai désigné pour le réaliser en prenant le temps de rassembler des âmes croyantes de confiances autour de toi. Apportes mes préceptes à tous ceux que tu croiseras. Pour ce faire, retrouves moi au temple à Esperanza afin que tu puisses apprendre les arcanes de mon culte. Je guiderais tes pas à partir de maintenant.



A peine ai-je cligné des yeux que le Dieu disparu ainsi que le lynx, seules quelques feuilles du plus proche arbrisseau me permit de savoir que je n'avais pas rêvé toute la scène.

Rentrant hâtivement chez mes parents, je sentais mes pieds légers, près à partir pour cette aventure, comme si Yasto me portait déjà vers Esperanza. Personne dans l'habitation, je laisse quelques lignes pour les prévenir de mon départ et de mon engagement envers Yasto. Prenant quelques fruits sur la table, je fais mon paquetage et me dirige vers ma destination aujourd'hui toute connue : ESPERANZA !

Apprentissage :

(texte en cours)



Autel :

Lors de mon retour dans la forêt du Chien, je fut accueillie à bras ouverts par mes parents et nombres de gens. L'on me félicita de ma tenue, certains n'avaient pour tout souvenir qu'une petite fille couverte de feuilles et d'herbes de part ses nombreux cheminements à travers les arbres. Mais principalement, ils furent surpris par la connaissance que j'avais pu accumulé auprès des prêtres du temple.

Quelques jours après mon arrivée, je fis un tour à travers bois. Près du bosquet sacré, se trouvait une trouée dont la lumière du soleil faisait briller de milles facettes la petite source s'échappant des blocailles. Je m'approchait, l'oeil attire par ce rayon lumineux comme par un aimant. Puis me tenant près d'un grand arbre, je découvris le paysage s'ouvrant à moi.

Des blocailles sur ma droite, s'écoulait un léger filet d'eau, cheminant à travers la mousse qui proliférait et capturant les rayons du soleil pour les faire miroiter plus bas dans la cuvette formée par le long passage de l'eau sur la roche. A ma gauche, un tapis d'herbe fraîche entourant la petite cuvette appelait le visiteur à s'allonger. Plongeant mes mains jointives dans la source, je bus doucement l'eau offerte par la nature. A cet instant je sus que ce lieu était tout destiné à la construction du petit autel que j'envisageais d'établir. L'eau étant déjà présente, j'apportais de la nourriture en offrandes afin de compléter l'harmonie naturelle. L'endroit était également propice à la méditation, afin de s'adresser à Yasto.

Xiris


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum